Recommandations pour la pratique des blocs moteurs périphériques en Médecine Physique et de Réadaptation (MPR)

Culture médicale

17 octobre 2019

Les blocs moteurs périphériques avec agents anesthésiques sont utilisés dans les services de médecine physique et de réadaptation depuis de nombreuses années. Basés sur les principes de l’anesthésie loco régionale, ils consistent en l’injection ciblée d’un agent anesthésique pour supprimer momentanément l’action d’un groupe musculaire donné. Le but du geste est diagnostique et pronostique, permettant d’obtenir de façon transitoire et réversible l’effet du blocage de la conduction musculo-nerveuse sur un ou plusieurs muscle(s) cible(s). Ils renseignent ainsi sur l’intérêt d’un traitement focal d’une hyperactivité musculaire indésirable, le plus souvent liée à la spasticité, ou sur les conséquences de celle-ci sur l’appareil musculaire et/ou ostéo-articulaire. Ils sont très utiles chez le patient présentant une spasticité complexe puisque le thérapeute pourra (après s’être assuré de l’efficacité du bloc) évaluer l’impact fonctionnel en : Différenciant une composante d’hypertonie musculaire d’une rétraction.Vérifiant l’existence d’une commande motrice des muscles antagonistes, dont l’expression peut être masquée par la spasticité. Dépistant d’éventuels effets indésirables du geste thérapeutique envisagé (trop grande hypotonie, réveil de motricité antagoniste gênante…). A ce jour, l’absence de recommandations et la crainte d’accident aux agents anesthésiques pourraient freiner la pratique, malgré une législation favorable, permettant au médecin quel qu’il soit, de réaliser les gestes auxquels il a été formé. L’objet de ce travail encore jamais réalisé, est de définir une utilisation maitrisée des agents anesthésiques selon des modalités sécuritaires et qualitatives, pour et dans des unités de médecine physique et de réadaptation. La Société Française Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER) propose d’établir des recommandations organisationnelles en collaboration avec la Société Française d’Anesthésie Réanimation (SFAR).

Ce contenu est réservé aux professionnels de santé. Pour le consulter dans son intégralité, connectez-vous ou inscrivez-vous.

Se connecter S'inscrire